Moi et Mes Soixante-cinq Amantes(陰道場所)

Scénario improvisé et réedité par HUNG YI TING et ses acteurs(Yang Zhi-chun/Guo Pei-jia), 2010.

C’est un monodrama, c’est l’histoire d’une geisha homosexuelle qui raconte ses rencontres incroyablement compliquées qui sont soit ridicules soit absurdes. A la fin, elle devient une fille de tristesse, qui ne veut plus aimer, mais aimer encore.  Une héroïne pure et jolie qui espère être comprise des gens qui l’entourent. La geisha espère que l’amour viendra la sauver de sa destinée tragique.

HUNG YI TING joue sur la simplicité et la délicatesse de l’esthétique japonais. Elle crée sa propre logique esthétique générale. Dans ces conditions, les spectateurs ne voient pas simplement la décoration, mais aussi le mental de l’héroïne.

“Sauf d’être aimée, rien ne peut plus me sauver.”–l’héroïne fait semblent de chanter une chanson populaire taïwanaise.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s